Apprécié pour ses feuilles persistantes et ses fruits vertueux, l’olivier est un arbre qui ramène un air de la Méditerranée dans votre jardin ou sur votre terrasse. Tout comme quand il est planté en pleine terre, lorsqu’il est cultivé en pot il nécessite un certain traitement pour être en bonne santé et avoir une croissance optimale.

Le rempotage fait partie de ce rituel de soins de l’olivier. Encore faut-il savoir quand et comment le faire pour un meilleur résultat.

Identifier le bon moment pour rempoter

La première question importante est de connaitre le moment propice pour rempoter votre arbre. Il s’agit naturellement de la saison idéale, marquée par quelques signes assez évidents.

Saison idéale

Comme pour tout entretien des végétaux, les différents traitements de l’olivier requièrent de suivre un calendrier de culture bien précis. Le rempotage doit se faire au moment où l’activité végétale bat son plein, c’est-à-dire au printemps, pendant que la plante se réveille de l’hivernage.

Ainsi, votre jeune plant d’olivier profite d’un nouveau substrat frais et riche pour reprendre plus rapidement.

Signes de surpassement

D’une manière générale, vous devez changer le pot de votre olivier tous les deux ou trois ans. La plante aura alors épuisé tous les éléments nutritifs de son sol.

Cependant, chaque être vivant évolue à son rythme et vous devez être attentif aux signes de surpassement. Si vous trouvez que le pot est encore assez grand pour son occupant, vous pouvez encore attendre.

Dans le cas contraire, si l’olivier a dépassé la taille de son conteneur actuel, c’est-à-dire que les racines sortent par les trous de drainage, c’est le signe que vous devez procéder rapidement à son rempotage.

Après l'achat

Il arrive souvent que les jardineries et pépiniéristes gardent leurs arbres longtemps dans les même pots avant de les vendre. Ils se retrouvent dans des pots trop petits pour leur système racinaire.

Avant d'acheter votre olivier demandez bien au vendeur si il est conseillé de le rempoter de suite dans un pot plus grand ou si il est préférable d'attendre un peu.

Préparer l'olivier pour le rempotage

Maintenant que vous avez identifié que l’arbre nécessite un rempotage, et que le début du printemps arrive, c’est parti pour la préparation de la végétation.

Inspecter les racines

Avant même de procéder à l’opération, il est important d’inspecter et d’évaluer l’état de santé des racines de votre olivier. Pour cela, vous pouvez examiner les racines en surface.

Inspectez également le fond de la jardinière pour voir la croissance de ces dernières. Vous aurez alors une idée de comment ôter l’arbre de son contenant actuel.

Pré-tremper le pot

Notez que le rempotage ne doit pas prendre plus de trente minutes.

Un peu comme lors de sa plantation, dès l’instant où vous avez sorti leurs racines de terre jusqu’au moment où vous les recouvrez du substrat frais dans le nouveau pot. Ainsi, il est essentiel de planifier à l'avance les étapes suivantes :

  • Arrêter l'arrosage quelques jours avant pour faciliter le processus de dépotage.
  • Choisir un pot en terre cuite de plus grande dimension que le précédent, et éviter les jardinières à réserve d'eau.
  • Effectuer un pré-trempage d'au moins une heure.
  • Sélectionner les composants du substrat de rempotage, comprenant :
  • 5 centimètres de couche de drainage (billes d’argile (comme celles-là) ou graviers) à déposer au fond du pot ;
  • Un substrat bien drainant composé de 3/5 de bon terreau (comme celui-là), 1/5 de mélange de terre de jardin et 1/5 de matériau drainant comme le sable, la pouzzolane ou les billes d’argile.

Étapes de rempotage de l’olivier

Une fois que tout est à portée de main, vous pouvez commencer l’opération de rempotage en suivant les étapes qui suivent.

Retirer l'olivier du pot actuel

Lorsque la terre du pot actuelle est visiblement bien séchée, vous pouvez procéder au dépotage. Pour cela, vous aurez à prendre l’arbre par son tronc. Normalement, il vous sera déjà plus facile de désolidariser la motte du pot.

S’aider d’un couteau de désherbage pour enlever la terre qui entoure la motte tout en essayant de limiter les dommages au niveau des radicelles.

Aérer les racines

Pour procéder autrement, vous pouvez placer la motte directement dans une bassine pleine d’eau. Il vous sera alors plus facile d’enlever délicatement la vielle terre qui entoure les racines. Prenez soin de bien démêler les racines pour bien les aérer afin qu’elles adhèrent facilement au nouveau terreau.

Placer l’olivier dans le nouveau pot

Rapidement, vous devez placer l’olivier dans son nouveau pot. S’assurer que le collet soit à la hauteur des bords du pot. Pour cela, vous devez jouer avec la quantité de substrat à mettre au fond du pot, en veillant à avoir un bon drainage.

Veillez également à ce que l’olivier soit bien centré. Rajoutez ensuite du substrat petit à petit en tassant fermement à chaque fois, en évitant soigneusement la formation de bulles d’air.

Planter un olivier : quels soins post-rempotage ?

Vous avez déjà fait le plus dur ! Il ne reste plus que quelques détails à régler pour terminer l’opération. Commencez par arroser immédiatement l’olivier rempoté en s’assurant que l’eau soit abondante et non calcaire.

Ensuite, appliquez les soins nécessaires pendant encore quelques semaines, alternant apport en eau et en nutriments s’il le faut.

Comment garantir la croissance post-rempotage ?

Le renouvellement du substrat n’est qu’une étape de l’entretien de l’olivier. Pour garantir sa croissance et sa bonne santé, il faut des soins supplémentaires.

Avoir une bonne fertilisation

La fertilisation stimule la croissance après le rempotage. Pour cela, nous vous recommandons d’utiliser de l’engrais (comme celui-ci) organique ou minéral. Vous pouvez le fabriquer vous-même ou le trouvez facilement prêt à l’emploi dans le commerce.

Il présente une assimilation plus lente, mais plus effective. Évitez le recours aux engrais chimiques qui sont trop acides et risquent d’abîmer le système racinaire.

Protéger l’olivier

Le rempotage est tout de même une intervention lourde pour les plantes vertes d’intérieur. Il faut alors les ménager.

Même si cette plante méditerranéenne aime le soleil, il vaut mieux mettre votre olivier à l’abri d’une exposition prolongée au soleil direct, du moins la première saison suivant le rempotage. Cela pour éviter de le stresser davantage.

A l’approche de l’hiver, installez-le en intérieur hors gel avec une couche de voile d’hivernage.

Tailler régulièrement

Cet arbre a tendance à faire des nombreuses branches superficielles qui se croisent et s'entremêlent, créant ainsi un feuillage intensif qui bloque les rayons du soleil. Si vous laissez votre arbre ainsi les branches du bas de l'arbre n'auront pas de soleil et ne pourront pas fructifier.

C'est pour cette raison qu'il faut toujours bien tailler un olivier. On dit qu'un oiseau doit être capable d'ouvrir ses ailes de l'intérieur de l'arbre sans toucher une branche.

Conclusion

Tous les deux à trois ans, vous aurez besoin de rempoter votre olivier pour qu’il puisse continuer sa croissance. Cette opération délicate nécessite une préparation en amont, une agilité et une rapidité d’exécution sans oublier les soins en aval. La reprise peut prendre un certain temps.

Cependant, vous devez être patient et attentif aux besoins de votre olivier pour avoir de bons résultats. Vous verrez qu’avec ces pratiques, vous maintiendrez la vitalité et la beauté de vos arbres fruitiers.