L'olivier, arbre fruitier emblématique de la Méditerranée, évoque des paysages pittoresques, une histoire riche et des fruits délicieux. Au-delà de son charme visuel et de ses fruits très prisés pour leurs précieux atouts, la taille de l'olivier en pot ou adulte en terre joue un rôle essentiel pour sa santé, sa productivité et son côté esthétique.

Cet article s’adresse aussi bien aux férus de jardinage qu’aux jardiniers en herbe pour permettre à tous de maîtriser l’art de la taille des oliviers.

L'importance de la taille d’un olivier

La taille de l'olivier va au-delà de l'esthétique. Elle favorise également sa croissance et sa productivité.

Tailler un olivier favorise la production d'olives

En effet, en taillant régulièrement un olivier, vous favorisez la circulation de la lumière à l’intérieur de l’arbre. Cette étape est essentielle pour une bonne fructification.

Vous l’aurez compris, peu importe l'âge de plantation de l'olivier, un bon taillage impacte positivement sur le rendement de l'arbre.

La taille d’un olivier influe sur sa forme esthétique

La taille n'est pas simplement une nécessité pratique, mais aussi un moyen d'apporter une esthétique équilibrée au jardin. C'est d'ailleurs pour cette raison que les oliviers disponibles à l'achat dans les jardineries sont généralement extremement bien taillés.

Tailler un olivier permet ainsi d’éliminer les branches mortes ou malades, d’alléger la charge de l’arbre et de lui donner une silhouette harmonieuse. Ces ajustements contribuent non seulement à la santé de l'arbre mais aussi à sa beauté visuelle dans l'environnement paysager.

La saison propice pour tailler un olivier

De la même manière que choisir la bonne période de plantation d'un olivier, la saison pour tailler cet arbre joue un rôle déterminant dans sa santé. Le moment idéal pour tailler un olivier dépend principalement des conditions météorologiques et du cycle de vie de l’arbre.

En règle générale, la taille s’effectue à la fin de l’hiver ou au début du printemps avant le redémarrage de la végétation, surtout si vous avez planté votre olivier en pleine terre. Durant cette période, le stress est minime pour l'arbre, favorisant ainsi une récupération rapide.

Il faut surtout éviter de tailler un olivier en période de gelée, car cela pourrait compromettre sa reprise.

Tailler un olivier : comment procéder ?

La technique de taille et les outils appropriés sont essentiels pour garantir des résultats optimaux.

Les outils nécessaires

Pour tailler efficacement et en toute sécurité un olivier, vous aurez besoin des outils suivants :

  • Un sécateur (comme celui-là) bien aiguisé et désinfecté pour garantir des coupes nettes et minimiser les risques de contamination.
  • Une scie d’élagage pour les branches de plus gros diamètre.
  • Des gants et des lunettes de protection pour éviter tout risque de blessure.

Les Techniques de taille

La taille de formation

La taille de formation concerne principalement les jeunes oliviers. Elle consiste à façonner l’arbre pour qu’il prenne une forme en gobelet, favorisant ainsi la circulation de la lumière et la pollinisation entre les fleurs. Voici comment procéder :

  1. Coupez le tronc principal à environ 1 mètre du sol.
  2. Conservez 3 à 4 branches principales formant un angle d'environ 120° avec le tronc.
  3. Éliminez les autres branches et rameaux présents sur le tronc ou les branches principales.

Répétez cette opération chaque année jusqu'à ce que l'arbre atteigne sa forme souhaitée.

La taille d'entretien

Une fois que l’olivier a acquis sa forme en gobelet, vous devez effectuer une taille annuelle en guise d'entretien pour préserver cette structure. Pour cela, suivez ces étapes :

  1. Supprimez les branches mortes, malades ou cassées.
  2. Éclaircissez le centre de l'arbre en coupant les branches qui s'y croisent.
  3. Raccourcissez les branches trop longues pour équilibrer la silhouette de l'arbre.

La taille de fructification

La taille de fructification vise à améliorer la production d'olives. Elle consiste à :

  1. Couper les rameaux ayant fructifié l'année précédente, car ils ne produiront plus de fruits.
  2. Tailler les rejets présents au pied de l'arbre et sur le tronc. Vous pouvez les laisser à son pied pour apporter de la matière organique naturellement.
  3. Éliminer environ un tiers des branches les moins vigoureuses pour favoriser la croissance des autres.

Les Signes qui montrent que l’olivier a besoin de taille

Différents signes indiquent la nécessité du taillage, en fonction de l'âge de l'olivier.

Cas des jeunes oliviers

Pour le cas des jeunes pousses d’oliviers, les indicateurs suivants pourraient vous alerter :

  • Croissance Déséquilibrée
  • Présence de bois mort ou malade
  • Branches mal orientées ou croisées
  • Densité excessive
  • Développement de plusieurs tiges principales
  • Floraison et fructification limitées

Cas des oliviers matures

Les signes suivants sont fiables pour connaître le moment propice pour effectuer la taille d'un olivier mature.

  • Perte de Vigueur
  • Bois mort ou malade
  • Développement excessif des branches intérieures
  • Forme déséquilibrée ou asymétrique
  • Encombrement du centre de la couronne
  • Développement de branches trop longues ou pendantes
  • Présence d'anciennes branches non productives

Précautions et conseils supplémentaires pour tailler parfaitement un olivier

Éviter la taille excessive et savoir traiter les coupes sont des précautions cruciales pour la santé de l'olivier.

Éviter la taille excessive

Une taille sévère n’est jamais une bonne chose. Elle crée des blessures inutiles à la plante et entraîne un déséquilibre végétatif-productif. Une taille responsable préservera la santé de l’arbre.

Notez que si vous venez tout juste de remporter votre olivier, il sera déjà en période de stress et donc si vous souhaitez tailler votre arbre à ce moment là, pensez à le faire avec parcimonie.

Savoir traiter les coupes

Afin de minimiser les risques d’infection après la taille, il est recommandé d’appliquer un mastic cicatrisant sur les plaies de coupe.

Que faire des déchets de taille de l’olivier ?

Il est important de se débarrasser des débris de taille, car les parasites, champignons et bactéries présents sur les branches sèches et malades se prolifèrent rapidement. Ainsi, le broyage et le compostage restent les meilleures options.

Conclusion

En somme, la taille de l'olivier se révèle être bien plus qu'une simple intervention esthétique dans le jardin méditerranéen. De la formation des jeunes pousses à la fructification des arbres matures, chaque coupe sculpte l'olivier, favorisant santé, productivité et beauté.

La saison propice, les outils précis, et la compréhension des signes guident cette pratique délicate. Au-delà des paysages pittoresques et des fruits délicieux, la taille devient l'expression d'une symbiose entre le jardinier et son arbre, préservant une tradition millénaire et insufflant une poésie durable à ces majestueux végétaux.