Le citronnier caviar, un agrume originaire d’Australie, produit des fruits aussi précieux que son nom le suggère : des billes d’arômes craquantes, très appréciés des gastronomes. Assez rare, le citronnier caviar peut aussi bien se cultiver adulte en pleine terre (dans le midi) qu’en pot sur votre terrasse.

Notre guide d’achat en ligne vous décline les variétés de citronnier caviar (Citrus australasica en latin) au meilleur prix en fonction de la couleur que vous recherchez : rose, rouge, blanc ou jaune.

Une fois choisi, suivez nos conseils pour bien planter le citron caviar en potée ou au jardin, et comment bien l’entretenir : taille, rempotage et lutte contre les maladies.

Nos meilleurs ventes en ligne

Fiche de la plante

Nom botaniqueCitrus (ou Microcitrus) Australasica
Type de planteArbre fruitier
FruitCitron caviar
Date de récolteD'Octobre à Décembre
Rusticité-4°C
Taille adulte3 m de haut, 2 m de large
Exposition au soleilEnsoleillé
Besoin en eauImportant
Type de solFrais et bien drainé
pH du solNon calcaire

Citronnier Caviar Rose : Un shot de saveurs

Le plus populaire
Citron caviar rose

Les plus :

  • Des billes roses
  • Floraison parfumée

Les moins :

  • Non rustique
  • Petit arbre

Pink Ice’ ou citronnier caviar rose : c’est sous ce nom très glamour que vous retrouvez cet agrume présentant des fruits allongés, d’une longueur de 5 à 8 cm. C’est d’ailleurs cette forme qui justifie le nom anglais de ‘Finger Lime’ ou lime digitée en français botanique.

Au cœur de ce fruit marron, se cachent des perles rose pâle à rose foncé. Elles renferment une pulpe très aromatique, à la lisière entre le pamplemousse et le citron. Elles ont tendance à exploser en bouche et sont très recherchées pour le shot gustatif qu’elles provoquent !

Citronnier Caviar Rouge : Rare et beau

Citronnier Caviar Rouge

Les plus :

  • Des billes bordeaux
  • Une saveur intense

Les moins :

  • Arbre frileux
  • Variété compliquée à trouver

Le citronnier caviar rouge, généralement de variété ‘Red Crystal’, ‘Red Alstonville’ ou ‘Jali Red’ présente des fruits allongés marron-bordeaux (voire noirs) de moins de 10 cm de long.

Quand on les coupe en deux, des petites billes rouges vont alors jaillir. Assez curieusement, elles vont foncer au fur et à mesure qu’elles sont exposées à l’air.

Comme tous les citronniers caviars, le cultivar rouge ne dépasse pas 3 mètres en pleine terre pour 2 mètres de large. Sa culture en pot donne des arbres de plus petite envergure. Cet arbre d’origine australienne n’est pas rustique (max -4°C).

Citronnier Caviar Blanc : Le classicisme goûteux

Citron Caviar Blanc avec ses perles

Les plus :

  • Un fruitier original
  • Des billes blanches traditionnelles

Les moins :

  • Pas de températures inférieures à -4°C
  • Épineux

Dans un ceviche de bar, sur des coquilles St Jacques ou dans des salades de fruits exotiques : dans quoi allez-vous déguster vos billes de caviar citronnées blanches ? Le citronnier caviar blanc ouvre des possibilités culinaires infinies. Cela tombe bien, cet agrume est assez généreux pour combler toutes les envies de recettes !

Nous vous recommandons à cette occasion de le planter à distance d’un lieu de passage, car le citronnier caviar présente des épines. Un seul impératif : le protéger du froid et éventuellement des coups de vent. Mais une fois bien implanté, vous pourrez profiter de sa floraison printanière parfumé et de son joli feuillage persistant.

Citronnier Caviar Jaune

Citronnier Caviar Jaune avec sa pulpe

Les plus :

  • Une couleur peps
  • Un agrume petit format

Les moins :

  • Arbre délicat
  • Attention à quelques parasites quand planté en pot en intérieur

Le citronnier caviar jaune (variété ‘Sunshine Yellow‘) offre des billes ensoleillées sous un peau verte ou marron foncé (selon les variétés). Leur couleur vitaminée est un vrai plus dans les assiettes, surtout quand on connaît déjà leur goût inimitable.

La récolte des citrons caviar, des fruits ressemblant à des cornichons, d’environ 6 cm de long, débute en automne et s’achève au début de l’hiver.

Si vous n’habitez pas dans le sud de la France, cultivez Microcitrus australasica en pot et hivernez-le dès que les gelées arrivent (et du coup, après la récolte des citrons caviars).

Comme la plupart de ses congénères agrumes, le citronnier caviar peut subir l’attaque de quelques nuisibles lorsqu’il est en intérieur. Repérez les amas farineux des cochenilles, les points blancs des cochenilles à bouclier ou les toiles des araignées rouges.

Guide plantation

Planter le citron caviar

Plantez à la belle saison le citron caviar : comme il est autofertile, pas besoin de planter mâle et femelle. Si vous plantez deux agrumes, cependant, respectez une distance minimale de 3 m.

En pleine terre, choisissez un emplacement ensoleillé mais pas brûlant, et une terre non calcaire, fraîche et bien drainée. Enrichissez-la avec du compost.

En pot, les caractéristiques sont identiques : une terre suffisamment aérée (drainage obligatoire), enrichie avec un terreau () spécial agrumes.

Au moment de la plantation, faites attention à ne pas enterrer le collet.

L’entretien de votre citron caviar

Soyez également attentifs à l’arrosage : quand il est en bac, Citrus australasica apprécie des apports réguliers, surtout quand il est jeune et dès que la canicule s’annonce.

Pas trop d’enthousiasme non plus : videz bien la coupelle de vos potées et attendez que le terreau sèche, notamment en hiver. Vous éviterez ainsi deux écueils majeurs :

  • Que les feuilles de votre citron caviar jaunissent et tombent
  • Que des parasites le colonisent

Le citronnier caviar (comme tout citronnier) est gourmand : des apports d’engrais réguliers (deux fois par mois) sont recommandés. Pensez aussi à le rempoter tous les deux ans, car il épuise rapidement les ressources de son terreau.

En pleine terre, sauf s’il fait très chaud, préférez un bon paillage à un arrosage soutenu.

La taille sera minimale.

L’hivernage du citron caviar

Comme pour la plupart des agrumes, le remisage du citron caviar est une étape obligée pour la plupart des jardiniers. Rentrez donc votre pot dans un local frais (pas plus de 12°C, mais hors gel évidemment) et lumineux en hiver.

Pour l’hivernage, ne choisissez pas votre salon. L’air trop sec et le chauffage risquent de lui faire jaunir et perdre ses feuilles.

Maladies et nuisibles du citronnier caviar

On ne recense pas de maladies spécifiques au Citrus australasica. En revanche, le citronnier caviar hiverné ou en pot peut être attaqué par des nuisibles, comme les cochenilles à bouclier ou cotonneuses ou des araignées rouges.

Le citronnier caviar en détail

Un agrume australien très original

La famille des rutacées correspond majoritairement à celle des agrumes Citrus. C’est au sein de ces famille et genre botaniques qu’on retrouve le citronnier caviar, Citrus (ou Microcitrus) australasica.

À la lecture de son nom latin, vous devinerez bien vite qu’il est australien, et non indien comme la plupart des agrumes.

Sa forme

Le citronnier caviar se présente comme un arbre fruitier de petite taille qui peut atteindre jusqu'à 3 m de haut, à la silhouette trapue. Son feuillage persistant se compose de feuilles vert foncé, glabres, ovales et plutôt petites.

Attention à ses épines qui peuvent même blesser ses fruits en cas de coups de vent. Il fleurit au printemps : des bourgeons roses qui laissent place à une floraison blanche parfumée. Vous pouvez polliniser à la main l’arbre avec un pinceau.

Un fruit exceptionnel

Place à la fructification en automne : bien loin des citrons pyriformes ou des oranges bien rondes, le citron caviar se présente comme un doigt (rappelons-le, les Anglo-saxons le surnomment « Finger Lime ») d’une longueur entre 5 et 8 cm pour un diamètre de 2 cm.

La couleur de sa peau oscillera entre le vert et le marron, mais on trouve aussi des variétés noires ou bordeaux.

Sa pulpe joue aussi les coloristes : on a vu qu’il existe des citrons caviars à chair jaune, rose ou rouge. Sachez qu’une espèce violette est aussi disponible chez certains pépiniéristes, ajoutant une teinte de plus au nuancier !

Dans le citron caviar, ce sont ses perles croquantes qu’on déguste : ne les faites pas éclater prématurément, l’idéal est qu’elles explosent en bouche !

Questions fréquemment posées

À quel âge un citronnier caviar donne des fruits ?

Le citronnier caviar prend son temps pour sa mise à fruit : pour un sujet greffé, comptez 3 à 5 ans pour les premières fleurs, puis deux ans de plus pour une récolte bien établie.

Quand tailler un citron caviar ?

Taillez le citron caviar en fin d’hiver ou début de printemps. La taille devra être minimale (il n’est pas très vigoureux). Portez une protection adaptée car il est très épineux.

Quand rempoter un citronnier caviar ?

Un citronnier caviar en pot est rempoté tous les ans, voire tous les deux ans si vous estimez que son contenant lui suffit encore. Opérez au début de printemps.

Combien de fois par an fleurit un citronnier caviar ?

Le citronnier caviar fleurit une fois, avec parfois une floraison remontante en automne.

Quand récolter les citrons caviar ?

La récolte de citron caviar s’échelonne entre octobre et décembre. Ne vous fiez pas à sa couleur de peau, regardez si le fruit se détache de la branche.

Combien de citrons produit un citronnier caviar par an ?

En Australie, un citronnier caviar peut produire jusqu’à 10 kg par an. Sous nos latitudes, partez sur un objectif au maximum de ses capacités d’une vingtaine de fruits, soit 5-6 kg environ.