L’anthracnose est apparue en France en 19e siècle après une analyse d’une maladie de la vigne. Les analystes des plantes ont donné à la maladie différents noms comme le charbon ou la rouille noire. C’est une maladie mildiou qui ne se traite pas. Vous devez dans ce cas mettre en œuvre pour lutter préventivement l’anthracnose de l’avocatier. 

anthracnose de l'avocatier
Feuilles malades d’un avocatier

Qu’est-ce que la maladie Anthracnose ?

Le mot anthracnose vient étymologiquement du mot grec anthrax qui signifie une agglomération de plusieurs furoncles à tendance nécrosante et du mot nosos qui signifie une maladie ou un fléau.

Le dépérissement fait partie des maladies cryptogamiques. Elle est due à plusieurs espèces de spores de champignons ascomycètes phytopathogenes surtout le colletotrichum. Elle affecte divers types de plantes que vous cultivez dans vos jardins. Les fleurs et les arbres fruitiers comme le chêne, l’avocatier, le raisin, le manguier et le cerisier sont concernés par ce ravageur.

Puis, des plantes potagères comme les haricots, les fraisiers et les tomates sont également affectées par ce type de maladie. Vous pouvez également observer la pourriture sur des arbres d’ornement comme le rosier. Toutefois, il ne faut pas que vous confondiez le dessèchement des feuilles avec la maladie des taches noires. Après, il faut noter qu’elle touche la production de l’avocatier. Elle a engendré une catastrophe économique sans pareille et a ravagé les récoltes d’avocat dans plusieurs pays.

Par ailleurs, les maladies des plantes se développent lorsque l’humidité est importante dans une région. Ces maladies des rosiers se manifestent donc durant le printemps et l’automne lorsque l’air est rempli de gouttelettes d’eau. Vous pouvez également remarquer la présence des maladies fongiques sur vos arbres et vos potagers en été. Cela à cause des conditions climatiques. Les orages qui surviennent pendant l’été peuvent être la source du développement de cette pourriture du collet.

Elle peut proliférer en cas d’humidité forte et de chaleur d’une température de 20 °C. Les champignons microscopiques se développent à grande vitesse et affaiblissent les plantes si elles sont installées dans des conditions thermiques favorables. Les plantes touchées par les maladies foliaires ne meurent pas tout de suite. Elles pourrissent progressivement et ne produisent pas correctement. 

D’où provient le champignon Colletotrichum ?

Le champignon Colletotrichum fait partie du groupe de mildiou de la vigne de la famille des maladies des arbres, le stade sexué correspondant à filamenteux. On distingue 600 espèces de ce genre de champignons parasites. Il intègre l’un des plus importants groupes de champignons parasites au niveau mondial. Cette maladie fongique provient des résidus contaminés de la culture précédente.

Elle est dissimulée et disséminée dans les plantes de la saison précédente. Cette maladie de la vigne se dissémine dans la semaison de graines initialement infectées. La germination de ces graines entraîne le développement d’une plantule infectée. Ce fongicide système se développe et reproduit des lésions. Les nécroses seront produites et pourront infecter de nouvelles plantes. 

Cette maladie de feuillage provient en effet de la moisissure qui existait sur les plantations des fruits et des végétaux précédents. Il faut se débarrasser de ce genre d’ancienne plante pour éviter ces maladies végétales.

Quels sont les symptômes de l’Anthracnose ? 

Les premiers symptômes de l’anthracnose se manifestent par de grandes taches beiges à brunes au début de l’infection. Elles deviennent parfois une couleur translucide avec un bord noir que vous remarquez sur les feuilles ou les tiges.

Elles contiennent sur la surface de la feuille une trace de spores du champignon. Les parties végétales atteintes finissent par se nécroser après une prolifération intégrale. 

Lorsque le phytophthora touche les fruits, les feuilles ou les tiges, les taches forment des ronds bruns qui se creusent et qui finissent par être gagnés par les moisissures. Sur les fruits, les symptômes de l’Anthracnose sont des taches rondes et brunes de dessèchement qui peuvent être auréolées de rouge-mauve. Cette maladie affaiblit la plante en diminuant son capital feuillu. Elle est nuisible à la production fruitière, mais elle ne menace pas directement la vie de la plante. 

À part ceux-ci, il faut savoir que les symptômes des ravageurs et maladies sur les feuilles sont différents. Ils présentent en effet des taches blanchâtres au début de l’infection. Ils passent aux couleurs brunes en se desséchant. Sur les avocatiers, la maladie se manifeste par des taches brunes et noires. Le point noir se trouve spécialement au point d’insertion du pédoncule avec une dépression légèrement enfoncée de couleur brune obscure. Il s’étend progressivement sur le fruit qui se momifie et peut tomber à terre. L’avocatier est dégradé une fois infecté. Il est impropre à toute confiserie et transformation alimentaire.

Comment éviter cette maladie ? 

Pour prévenir la contamination bactérienne et éviter les pourritures, vous devez mettre en œuvre des actions de prévention. Comme le champignon se diffuse à cause de l’humidité de la terre et de l’air, vous devez prendre soin de la technique d’entretien de votre potager. L’eau peut provenir de l’arrosage ou de la pluie comme une éclaboussure et un ruissellement. Certains outils de binage par exemple, via les auxiliaires du jardin comme les oiseaux et les insectes peuvent également être source de cette maladie. 

Pour éviter la prolifération du mildiou de la tomate, il vaut mieux commencer à intervenir pour arrêter le développement de champignons pour la lutte contre le mildiou. Certains champignons micro-organismes restent actifs au moins 2 ans dans des débris de végétaux ou dans le sol. Ils peuvent être encore très contagieux même s’ils se trouvent dans les semences.

Comme astuce naturelle, il ne faut pas utiliser les graines de plantes atteintes de flétrissement. Ces attaques fongiques peuvent infecter d’autres plantes qui se trouvent à proximité de la plantation. Sur un arbre par exemple, il faut couper les parties atteintes et les brûler pour éviter toutes contaminations infectieuses. Faites de même au potager. Il faut que vous nettoyez et désinfectez vos outils. 

Ensuite, vous devez ramasser les feuilles tombées au sol des arbres et plantes malades. Vous devez réaliser cet entretien à l’automne. Une fois que les feuilles mortes sont rassemblées, vous devez les brûler. Vous pouvez aussi utiliser des produits comme le purin d’ortie dilué à 10 % en pulvérisation tous les 10 jours du printemps jusqu’au mois d’août. Ce produit est intéressant contre les maladies et parasites qui peuvent même être curatifs en tout début d’attaque. 

Produits recommandés