Cultiver un avocatier est un travail difficile avec la meilleure récompense : les avocats ! Que vous cultiviez votre avocatier dans un pot ou à l’extérieur, vous devez lui donner les meilleurs soins possibles pour prospérer et produire le superfruit préféré de tous. L’un des problèmes les plus importants à résoudre est celui des parasites de l’avocatier. Lisez la suite pour en savoir plus sur les parasites courants des avocatiers et comment prévenir leurs infestations.

parasites de l'avocatier
Fourmis

Qu’est-ce qu’un parasite ?

Pour une définition simple et scientifique, un parasite est un organisme ayant pour caractéristiques d’endommager ou de nuire à son environnement direct. Le terme parasite est aussi employé pour désigner spécifiquement les animaux nuisibles. Il concerne également tous les autres organismes nuisibles, y compris les champignons et les virus. Pour une plante comme l’avocatier, un parasite est principalement un insecte ou un autre organisme qui est très nocif et qui nuit à son bon développement.

Par ailleurs, un parasite peut être responsable d’une maladie chez l’avocatier ce qui cause la perte de production. Des méthodes de lutte antiparasitaire doivent être utilisées pour les empêcher d’endommager les cultures.

Fait intéressant : il est possible qu’un animal soit un parasite dans un environnement, mais bénéfique ou domestiqué dans un autre.

Quels sont les parasites de l’avocatier ?

Pour les parasites de l’avocatier, voici les plus communs et les plus vus :

Les foreurs

Le premier insecte parasite ennemi de l’avocatier c’est le foreur. Il existe une large variété de foreurs, tels que les foreurs polyphages ou les foreurs Kuroshio, qui affligent les avocatiers. Ce petit parasite des avocatiers ressemble à un coléoptère. Il creuse et créé des systèmes de tunnels pour ses compagnons foreurs. Ensuite il pond des œufs et se multiplie, ce qui affaiblira les troncs et les branches des arbres.

Les infestations de foreurs sont souvent difficiles à repérer. Ils n’ont pas tendance à s’attarder très longtemps à la vue de tous. D’ailleurs, ces parasites insaisissables creuseront des trous et se cacheront sous la surface de vos avocatiers. Les signes les plus courants d’une infestation de foreurs sont des trous visibles et des branches affaiblies.

Les chenilles

Bien avant de devenir de magnifiques papillons, les chenilles sont connues pour cibler toutes sortes d’espèces d’arbres, y compris les avocatiers. Les chenilles n’ont pas besoin de beaucoup de temps pour infliger des dommages à vos avocatiers. Il est essentiel que vous gardiez les yeux ouverts pour les infestations potentielles de larve parasite.

Les infestations de chenilles sont assez faciles à repérer. Ces créatures laissent des traces visibles de destruction dans leur sillage. La plupart des chenilles aiment grignoter les feuilles. Vos feuilles d’avocatier sont susceptibles d’être jonchées de trous et de bords endommagés.

Les punaises de dentelle

Vous avez aussi dans la catégorie : parasites de l’avocatier, la punaise de dentelle. Les punaises de dentelle pour avocatier sont de minuscules insectes ailés qui mesurent environ deux millimètres de long. Elles sont connus pour leurs motifs en forme de filet. Bien qu’assez petits, ces petites bêtes peuvent délivrer des piqûres irritantes.

En raison de la taille miniature de la punaise de dentelle, il est facile pour ce ravageur envahissant de se fondre dans son environnement et de passer inaperçu. Cependant, il existe plusieurs façons d’identifier une infestation de punaises de dentelle. Gardez un œil sur les taches sèches, jaunes ou noires qui apparaissent sur le dessous des feuilles de votre avocatier. Ces tâches provoquent éventuellement la mort et la chute des feuilles endommagées.

Les acariens

Les acariens sont des insectes ressemblant à des tiques qui se nourrissent de diverses cultures. On estime qu’il existe entre trois et cinq millions d’espèces d’acariens dans le monde. Y compris plusieurs espèces d’acariens qui sont des parasites de l’avocatier.

Comme la majorité de ces bestioles sont des acariens bruns, elles sont capables de se fondre dans des feuilles mortes ou en train de virer au brun foncé. Semblables aux punaises de dentelle, les acariens se nourrissent des avocatiers d’une manière qui laisse des traînées de petites taches noires et jaunes.

Certaines espèces d’acariens, comme les tétranyques, peuvent même tisser des toiles en se nourrissant de vos avocatiers. Recherchez ces taches et toiles miniatures lors de l’inspection de vos avocatiers.

Comment éviter ses parasites ?

Il existe toutes sortes de prédateurs et de parasites de l’avocatier. On retrouve les fourmis, les sauterelles, les escargots et même les guêpes parasites. Ils peuvent avoir un impact sur la santé et la croissance globales de vos avocatiers. Ces créatures se nourriront de tous les composants de vos avocatiers, de l’écorce et des branches aux feuilles vertes et aux fruits. Il n’y a pas de solution unique pour éliminer ces insectes de votre avocatier. Alors, le mieux est d’éviter une infestation.

Pour éviter que certains parasites comme les fourmis ou autres ne détruisent vos avocatiers, vous pouvez par exemple étaler de l’insecticide ou du savon insecticide pendant l’hiver. D’ailleurs, pour lutter contre les parasites faciles à repérer, comme les escargots par exemple, enlevez simplement la mousse ou les mauvaises herbes entourant vos arbres. Ensuite, placez des bandes de cuivre autour des troncs d’arbres.

Aussi, pour éviter une infestation de parasites, il faut tout d’abord être attentif aux signes. En effet, parce que les parasites de l’avocatier peuvent attaquer de plusieurs façons, la meilleure façon de repérer une infestation et d’éviter qu’une maladie ne touche votre avocatier est de garder un œil vigilant sur toutes les zones de vos avocatiers.

Est-ce bio de repousser les parasites ?

La question du bio est toujours d’actualité surtout lorsqu’il s’agit de parasites dans les cultures. Pour les parasites de l’avocatier, il est bon de savoir que vous pouvez les repousser avec des produits totalement biologiques. Vous pouvez par exemple employer la Bacillus thuringiensis. C’est une bactérie du sol capable d’éliminer des parasites comme les chenilles. Son utilisations reste sans danger pour l’environnement et vous-même.

Bref, repousser les parasites de l’avocatier peut se faire biologiquement. Cependant, cela doit être en dernier recours puisque pour une culture d’avocatier sans maladie, larve parasite ou insecte parasite, le mieux est de surveiller l’arbre et de faire quelques gestes de prévention.