Arbre tropical d’Amérique centrale, l’avocatier est une plante hermaphrodite, dont la maturation des organes mâles n’intervient qu’après celui des organes femelles. L’arbre fruitier apprécie le plein soleil ainsi qu’une exposition à mi-ombre. Dans des régions où l’hiver fait trop froid, notamment en France, la plante, convient mieux en tant que plante d’intérieur grâce à son magnifique feuillage. En revanche, dans les régions méditerranéennes, une plantation en pleine terre permet de profiter de sa splendide floraison. 

planter un avocatier en pleine terre
Arbre en pleine terre

De quel pays vient l’avocatier ? 

Faisant partie de la famille des Lauracées, l’avocatier est un arbre fruitier originaire de l’Amérique Centrale. Il en existe trois types en fonction notamment de sa situation géographique, à savoir l’avocatier mexicain, l’avocatier du Guatemala et l’avocat antillais. Bien qu’il soit aujourd’hui massivement cultivé à travers le monde et dans des pays avec des climats subtropicaux et tropicaux, il est originaire des montagnes centrales et occidentales mexicaines.

Lorsque placé dans son milieu naturel, l’avocatier peut atteindre entre 15 jusqu’à 20 mètres de haut. Cette plante comestible est très bonne pour la santé, étant riche en lipides et en vitamine. Les avocats sont des arbres dont la taille varie de moyenne à grande. Toutefois, il existe également des variétés naines pour une culture à domicile. Ayant des branches fragiles, l’avocatier est facilement endommagé par le vent et de ce fait, doit être mis à l’abri de ce dernier.

Si vous habitez d’autres régions, il est préférable de planter l’avocatier ou de semer le noyau dans un pot adapté. L’installation se fait de préférence près d’une fenêtre toujours au soleil ou mi- ombre. Dans tous les cas, le plant a besoin de beaucoup de lumière. Il faut tout simplement veiller à la maintenir à une température entre 18°C et 20°C au cours de toute l’année. Il est bon de savoir que généralement, la floraison de l’avocatier commence à partir de la 5e année. Vous pouvez rempoter tous les 2 à 3 ans pour que l’arbre continue à bien se développer. 

Où planter un avocatier en pleine terre ? 

Lorsqu’il est cultivé en pleine terre et sous un climat approprié, l’arbuste fleurit l’été et procure de petites fleurs jaunes étoilées, se transformant par la suite en fruits piriformes. Pour certaines variétés, le fruit peut mesure entre 7 à 20 centimètres et peser jusqu’à 1 kg. Une grosse graine de forme ovale très facile à faire germer se situe à l’intérieur de l’avocat. 

Dans les régions méditerranéennes où les hivers font doux, c’est-à-dire qu’il ne gèle pas ou pas longtemps, il est possible d’y cultiver les variétés plus résistantes d’avocatiers. Sachez que la variété Fuerte peut résister aux périodes de gel d’une température maximum de -3°C. De préférence, installer la plante à un emplacement au soleil ou à mi-ombre et dans un sol bien drainé.

Elle doit être gardée à l’abri des vents, par exemple le long d’un mur, sur le côté sud de la maison ou dans un creux ou une vallée. Quand vient l’hiver, protégez la plante tropicale en paillant le pied et en installant autour de son feuillage une voile d’hivernage. Vous pouvez tailler au printemps. 

Quand planter un avocatier en pleine terre ? 

Ces arbres fruitiers aiment la chaleur et l’ensoleillement. Qu’ils soient en pots ou en pleine terre, les avocatiers doivent être plantés au printemps, à la venue des beaux jours. De cette façon en effet, vous optimisez les chances d’avoir une plante qui se développe bien. Faire pousser l’avocatier à cette période de l’année lui donne le temps de s’installer et de se fortifier avant que n’arrive le froid. À condition que l’hiver soit doux dans la région où vous habitez, il peut également être envisagé des plantations de l’arbre fruitier en automne. 

Comment planter un avocatier en 2 ans ? 

Il n’est plus besoin de remarquer que la plantation d’avocatier en pleine terre ne constitue pas une option viable pour de nombreux jardiniers européens. La plante a en effet une préférence aux températures tropicales et subtropicales. Il est de ce fait normal de ne pas obtenir des résultats abondants si vous n’habitez pas telles régions.

Sinon, il est toujours possible de planter l’avocatier en pleine terre à l’extérieur ou en pot. Plusieurs méthodes permettent de cultiver un avocatier. Une d’entre est notamment la germination à l’aide de noyau. Cette méthode est très intéressante pour cultiver un avocatier, en plus d’être facile à réussir en intérieur. Mais encore faut-il savoir bien s’y prendre. L’arbre fruitier préfère les sols drainants, il suffit de lui donner assez de la chaleur du soleil ainsi qu’un bon entretien. 

Peut-on planter un jeune avocatier en extérieur ? 

Oui, il est possible de planter un jeune avocatier en extérieur. Il suffit de le mettre à l’abri du gel en période d’hiver et de prendre de ce fait les dispositions y afférentes. Il est possible de faire germer les graines d’avocat directement dans un terreau humide. Bien que l’avocat ne pousse pas réellement à partir de graines, il est possible d’y obtenir une plante intéressante.

Pour planter l’avocatier en pleine terre, commencez par faire un trou où vous allez incorporer un peu de compost. Y installer par la suite l’avocatier et y remplir un mélange de terreau et de terre de jardin. Afin de diriger l’eau de l’arrosage vers les racines, une cuvette peut être aménagée autour du tronc. À titre de conseil, vous pouvez également aider les plants à s’enraciner correctement en leur installant un tuteur. 

Est-ce que l’avocatier en pleine terre résiste au gel ? 

Il faut noter que l’avocatier est un arbre fruitier tropical peu rustique. Il ne supporte pas les périodes de froid trop prolongé et à plus forte raison, déteste les périodes de gel. C’est pour cette raison notamment qu’en France, il est commun de le planter en tant que plante d’intérieur.

En fonction de la taille du pot, la plante peut atteindre entre 2 et 3 mètres de hauteur après quelques années et plusieurs rempotages. Pour assurer l’évacuation d’eau, le pot doit avoir été préalablement percé. Pour que le drainage soit efficace, une bonne couche de billes d’argiles peut être disposée au fond de la couche. Remplir par la suite le pot avec du terreau riche en substrat. 

Entretien, récolte et conservation de l’avocatier

Pour bien se développer, l’avocatier a besoin que son substrat soit toujours légèrement humide. Il faut de ce fait arroser régulièrement quand la terre est sèche, en évitant en même temps les excès. Sachez qu’en hiver, les besoins en eau sont moins importants.

Vous pouvez donc réduire la fréquence d’arrosage à cette période. En ce qui concerne la culture en pot de l’avocatier, une vaporisation des quelques feuilles de temps à autre est conseillée. Cela évite au feuillage de sécher et permet également de conserver sa beauté. 

En termes de récolte, sachez qu’une culture en pot de l’avocatier produit rarement des fruits. Si vous y parvenez, les fruits n’arriveront probablement pas à maturité. En revanche, pour une culture en pleine terre, la fructification peut intervenir au bout de 5 à 10 ans de culture. En fonction des variétés, la récolte peut intervenir de décembre à mai. Les fruits n’atteignent leur mûrissement complet qu’une fois détachés de l’arbre. L’avocat étant très sensible au choc, éviter de le maltraiter, de l’écraser ou d’y enfoncer les doigts.

Faire pousser l’avocat en pleine terre 

Pour faire pousser l’avocat en pleine terre, vous aurez besoin de préparer préalablement le noyau issu d’un avocat bien mûr. Vous devez également vous munir d’une serviette en papier et d’un sac alimentaire en plastique. 

Préparation du noyau 

Pour procéder, retirez la graine d’un avocat bien frais et mûr sans l’endommager avec un couteau. Nettoyer le noyau sous l’eau chaude et enlever la chair à l’aide d’un chiffon ou d’une brosse douce. Par la suite, l’envelopper dans un torchon et placer dans un sac alimentaire en plastique.

Il ne faut pas fermer la fermeture éclair et le placard où il sera conservé doit être maintenu à une température ambiante de 21°C. Procéder à une vérification environ tous les quatre jours pour surveiller la croissance. Au bout de quelques semaines, vous commencerez à remarquer les signes de germination

Faire germer dans un verre d’eau 

Après avoir bien préparé le noyau, placez ce dernier au-dessus d’un verre d’eau. À l’aide de trois ou quatre cure-dents, piquer les extrémités et poser les extrémités des cure-dents sur le rebord du verre. La pointe du noyau doit être vers le haut tandis que la partie basse, plongée dans l’eau. Installez par la suite le verre dans une pièce chaude et pensez à y ajouter de l’eau lorsque celle-ci commence à s’évaporer. 

Au bout de quelques semaines, le noyau va se fissurer verticalement. Les racines ainsi que la tige seront par la suite prêtes pour être plantées dans du terreau. C’est à ce moment que vous devez planter le noyau dans la terre, toujours en s’assurant que la partie pointue reste à l’air. Après deux ou trois ans en terreau, rempoter l’avocatier. Il faut en revanche être patient pour obtenir les premiers fruits.