L’avocatier est l’arbre qui porte comme fruit l’avocat. C’est un fruit tropical venant d’Amérique avec des vertus incroyables pour la santé en plus de son goût extraordinaire et sa chair bien pulpeuse. Cependant, sa plantation exige de nombreux soins tels que la greffe. Il se passe plusieurs procédés avant que l’avocat puisse devenir ce fruit que vous aimez tant.

Cette pratique nécessite des techniques bien précises et faciles qu’utilisent divers agriculteurs. Suivez comment on procède pour greffer un avocatier afin d’obtenir une meilleure production et des fruits de qualité supérieure, mais toujours bio.

Greffe avocatier
Jardinier s’apprêtant à greffer un arbre

Pourquoi greffer un avocatier ?

Vous vous posez peut-être la question : « faut-il greffer un avocatier ? ». La réponse est oui. Effectivement, la greffe avocatier permet de multiplier ses fruits de façon hors du commun et plus rapidement. En effet, à deux ans, l’avocatier produira ses premiers fruits au lieu d’attendre 10 à 15 ans généralement avec un avocatier non greffé. 

C’est par la méthode de greffage que vous pouvez manger de l’avocat chaque année. À cela s’ajoute que le fruit d’un avocatier greffé possédera à la fois les propriétés du greffon et du porte-greffe. C’est une des raisons de pratiquer une greffe des arbres fruitiers.

En effet, les caractéristiques vont varier et être plus satisfaisantes. Le porte-greffe transmet sa force et sa capacité d’adaptation au greffon. Voilà pourquoi on doit pratiquer le greffage.

La greffe d’avocatier est utilisée pour démarrer la pousse de l’avocatier, mais également pour rajeunir un arbre déjà mature. En effet, il est possible de rendre sa jeunesse à votre avocatier qui a déjà vécu des années et vous a donné ses fruits. Ces avocatiers peuvent vivre plusieurs années. Ils peuvent grandir en même temps que vous. Vous pouvez vous-même faire pousser votre avocatier pour voir son développement au cours des années.

Quand greffer un avocatier ?

Bien choisir le moment de la greffe avocatier est aussi important que le procédé lui-même. Le printemps est la saison idéale pour greffer un avocatier. C’est la saison des repousses et de la vie pour toutes les végétations. Si vous voulez greffer votre avocatier, il faut alors prévoir d’avance et ne pas rater la saison rêvée pour obtenir d’excellentes greffes.

Quant au jeune plant d’avocatiers, il doit avoir l’âge de 4 à 6 mois avec un diamètre de tige de 1cm au moment du greffage. Toutefois, cela peut dépendre du type de greffe. Là encore, il faut prévoir en avance cette durée. De plus, vous devez bien vous occuper des greffons et des porte-greffes durant tout ce temps. 

Vous devez également respecter une température de 15°C à 30°C pour que la plante d’avocatier puisse grandir dans une meilleure condition. En effet, cet arbre fruitier provient des régions tropicales. Il est évident qu’il a besoin d’une chaleur conséquente et d’une bonne irrigation pour réussir la greffe avocatier.

Nous recommandons aussi de respecter l’arrosage de votre plante afin d’éviter que les feuilles de l’avocatier deviennent marrons. Il ne faut verser ni trop d’eau, ni pas assez d’eau.

Quels sont les différents types de greffes avocatier ?

Même si c’est un seul arbre fruitier, l’avocatier peut subir diverses techniques de greffes pour en obtenir les meilleurs produits. On peut trouver l’écussonnage ou greffe écusson avocatier, la greffe en couronne, la greffe en rameau en placage de côté, le bouturage et la greffe d’œil en placage.  Cette technique peut varier selon la région où l’on cultive l’avocatier. Voici deux techniques aussi faciles l’une que l’autre afin de vous permettre d’avoir vos avocats dans un délai raisonnable.

Le greffon T-yolk ou bouturage

Cette technique greffe avocatier se pratique sur plusieurs types de fruits. Il faut un avocatier avec une tige de 1 cm de diamètre ainsi que des matériels de coupe déjà stérilisés à l’alcool. Il faut faire une coupe en T à la surface du porte-greffe. Une tige ou une branche dépourvue de bourgeons est l’idéal. La taille doit être assez profonde pour mettre en évidence la couche verte de l’écorce interne. Vous devez ensuite exposer cette couche verte au niveau de l’intersection de la coupe en T.

Pendant ce temps, la bouture ou greffon est une partie d’un autre plant au niveau du bourgeon. Toutefois, il faut que la coupe soit assez épaisse pour être en contact avec l’écorce interne. Ceci va faciliter le contact entre la bouture et le porte-greffe. Vous pouvez sauvegarder votre greffon dans un mouchoir en papier ou dans un réfrigérateur en le mettant dans un mouchoir humidifié.

Le moment crucial est l’insertion de la bouture dans la plante elle-même. Il faut bien faire cette étape, car la réussite de la greffe en dépend. Il faut mettre en contact le greffon et le porte-greffe au niveau de la plaie ouverte. Ensuite, il faut maintenir cette union par un ruban adhésif ou du caoutchouc durant un mois environ. Cependant, avant de fermer cette plaie avec le ruban, il faut mettre les écorces du porte-greffe comme pansement. Il faut également veiller à ce que le bourgeon ne soit pas englouti dans l’emballage. Le bourgeon doit être sain après un mois sinon la greffe a échoué.

Le greffage d’œil en placage

Qu’est-ce que le greffage d’œil ?

La technique de greffage d’œil en placage est pratiquée en Corse. Ce greffage d’avocatier économise du bois de greffage. Le cycle de multiplication jusqu’au verger se réduit à seulement 18 mois. L’union entre greffon et porte-greffe est satisfaisante.

Pour faire greffe avocatier, on a utilisé besoin d’un porte-greffe de la variété de l’avocat « Fuerte ». Le jeune plant d’avocatiers doit avoir un diamètre de 5mm et 20 à 25 cm au-dessus du collet. 

Où placer l’avocatier greffé ?

Il est tout aussi important de choisir un milieu où le plant va grandir avant de le mettre en terre. Un pot en plastique de 5 litres avec un diamètre de 20 cm et une hauteur de 19 cm fera l’affaire. La terre dans laquelle l’avocatier greffé va pousser contient un substrat avec des composés de différentes quantités. Il s’agit ici de 10 volumes de terre d’alluvion sablo-limoneuse avec 2 volumes de fumier bovin ainsi qu’un volume de tourbe blond. La plante va ensuite progresser dans une serre.

Comment greffer un avocatier avec le greffage d’œil en placage ?

Il faut prélever une portion d’écorce et d’aubier de 2mm d’épaisseur au maximum avec une longueur de 2 cm entre deux yeux. Il ne faut pas atteindre le milieu de la tige afin de ne pas l’affaiblir. Ensuite, vous devez faire une encoche en biseau de 3 mm de profondeur à la partie inférieure du premier prélèvement.

Maintenant, vous devez vous occuper des baguettes greffons. Elles doivent avoir le même développement et le même aspect que le porte-greffe. En premier lieu, gonflez les yeux. Ensuite, vous allez insérer le greffon à la partie inférieure du porte-greffe. Le greffon sera également taillé en biseau avec les mêmes mesures que le porte-greffe. Il faut que les deux écorces soient bien en contact sur toute la surface d’ouverture. Vous devez maintenant ligaturer la greffe avec un ruban de polyéthylène. L’œil doit également être recouvert en entier.

Combien de temps dure le greffage d’œil ?

Au bout de 15 à 18 jours, l’œil greffé s’ouvre et vous devez enlever la ligature de votre plante pour ensuite la ligature, mais cette fois-ci en l’œil sera ouvert pour permettre à la plante d’avocatier de se développer. Lorsque vient le moment de départ en végétation, il faut rabattre sur un onglet de 10 à 15 cm.

Vous devez avoir des bourgeons chaque semaine. Après 2 mois et demi, procédez à nouveau à un rabattage. La plaie sera mastiquée et la pousse sera maintenue. Il faut ensuite enlever la ligature. Après 6 mois, le jeune plant d’avocatiers peut être planté dans un verger.

Quels sont les soins à effectuer pour la greffe avocatier ?

Il faut également prendre en compte que les soins du porte-greffe et du greffon commencent dès leur plantation au germe. L’eau, l’endroit et les engrais sont cruciaux afin d’avoir de bons greffons et de meilleurs porte-greffes qui vont survivre à la greffe avocatier.

Il faut que les porte-greffe et le greffon soient aux meilleures de leur forme avant le greffage. Cela implique des arrosages et de la fertilisation réguliers quelques semaines avant le greffage. Après la greffe, il faut éviter le soleil aux bourgeons durant quelques jours, car il est trop sensible en ce moment. Il faut ensuite continuer l’arrosage et la fertilisation.

Tout au long de son développement, l’avocatier préfère un endroit ensoleillé à mi- ombre. Le sol ne lui pose pas de problème tant que le sol est bien approvisionné en eau de façon régulière. L’inondation tue l’avocatier s’il dure plus de 24 heures. Il est également porté à votre connaissance que l’avocatier peut survivre à la sécheresse. Un pH de 5 à 6 est parfait pour la culture d’avocatier en bonne et due forme.

La pollinisation de l’avocatier est également un procédé à ne pas prendre à la légère. En effet, il faut deux arbres à même maturité qui soient plantés côte à côte afin que la pollinisation et la fécondation se fassent de manière simple et rapide sans intervention humaine. Cela permet d’assurer la production des fruits après la greffe avocatier.