L’avocatier est une plante tropicale pouvant être plantée en pleine terre. Mais quelquefois, cet arbre fruitier trouve aussi sa place comme plante d’appartement à l’intérieur de la maison, sur la terrasse ou encore sur le balcon. L’avocatier est un arbre fruitier exotique sensible aux gelées, générant des taches brunes sur les feuilles. Cela résulte de nombreuses raisons, et à travers cet article, vous saurez pourquoi un avocatier a les feuilles marrons.

Avocatier feuilles marrons
Un avocatier qui a les feuilles qui jaunissent

Comment diagnostiquer les sources des feuilles marrons d’un avocatier ?

Les feuilles d’avocatier peuvent brunir, que la plante soit dans le jardin ou à l’intérieur. Il est possible de voir les extrémités de feuilles ou les feuilles entières de l’avocatier qui deviennent marrons.  Ainsi, l’arbre perd sa beauté, avec des feuilles revêtant des taches brunes éparpillées ou toutes ses feuilles atteintes. Les feuilles d’un avocatier qui deviennent marrons traduisent des soins non appropriés. 

Un arrosage trop fréquent

Un avocatier qui a les feuilles marrons peut résulter d’un arrosage trop fréquent, notamment pour les plantes grandissant à l’intérieur. Les végétaux cultivés à l’intérieur sont fréquemment, voire même excessivement arrosés, d’où les feuilles qui brunissent avec des bouts marrons. Pour s’assurer de cette cause, il est important de vérifier l’aspect du terreau. Si celui-ci se tasse sous une pression de doigt, alors, il est trop arrosé. 

Dans ce cas précis, avant de jeter ou de soigner la plante, il convient de savoir si la plante tropicale est morte ou si elle est encore récupérable. Cela consiste à s’assurer que les tiges sont vertes, tout comme les racines.

Un arrosage insuffisant

Il est également possible qu’en cas d’insuffisance d’eau, la plante se sèche, avec des taches brunes sur les feuilles d’avocatier. Dans ce cas, l’aspect du terreau sert à confirmer cet état dans la mesure où celui-ci craquelle sous les doigts en poussant dessus. 

Sans soins adéquats, la croissance de l’avocatier qui a les feuilles marrons sera arrêtée, et cet arbre fruitier tropical va finir par mourir. En l’occurrence, il faut que l’arrosage soit régulier, tout en veillant à ce que le terreau s’entasse trop et que la racine ne soit trop imbibée d’eau. 

Une protection non adaptée à la saison

Il est également à noter que l’avocatier est un arbre exotique qui n’apprécie pas trop le froid. Dès le début de l’hiver, les feuilles d’avocatier commencent à perdre les belles couleurs de son feuillage persistant, les feuilles mortes sont à enlever. En revanche sachez que la plante tropicale est toujours en vie. Il convient donc d’en prendre bien soin pour éviter qu’elle perde le reste de son feuillage magnifique. 

Un air trop sec ou un sol contaminé

L’air sec est aussi responsable du brunissement des feuilles d’avocatier. Il s’agit d’un cas fréquent pour une plante d’appartement, surtout pendant les périodes d’hiver où l’intérieur des appartements est chauffé. Le chauffage dessèche rapidement le pot, d’où aussi le dessèchement commençant sur les feuilles des plantes. En l’occurrence, il est important de l’arroser plus souvent.

Sinon, la contamination du sol peut être à la source des bouts ou feuilles brunes d’un avocatier. Cela résulte d’un substrat riche ou d’un excès d’engrais. Il devient toxique pour la plante, au point d’arrêter sa pousse ou sa floraison. Si ce cas se présente, et que le substrat de la terre est trop enrichi en sels minéraux alors un rempotage de l’avocatier s’impose. 

Comment prendre soin de mon avocatier dont les feuilles brunissent ?

Des feuilles brunes ou des taches brunes sur un avocatier peuvent traduire des soins non adéquats ou une maladie. Pour lui redonner plus de vigueur et d’esthétique, il faut en prendre soin. 

Bien nourrir la plante

La nourriture d’une plante tropicale consiste à un bon terreau, de l’eau en quantité adaptée, de l’air pur et du soleil. Tous les végétaux de jardin bénéficient de tous ces éléments, alors qu’un avocatier cultivé comme plante d’appartement n’en a pas. De ce fait, il est important   de s’assurer que la plante dispose de tous les aliments dont elle a besoin pour grandir de manière harmonieuse. 

Un arrosage suffisant

Il n’est pas souvent évident de connaître la bonne quantité d’eau nécessaire pour l’avocatier. Mais pour garantir la croissance de sa plante tropicale, il est important de la maîtriser. L’option la plus astucieuse consiste à utiliser de billes d’argile dans le pot. Effectivement, celles-ci retiennent de l’eau pour la préservation de l’humidité du terreau.

Ainsi, avec les billes d’argiles, la plante a assez d’eau à boire, du moment que l’arrosage est régulier. La plupart du temps, les feuilles qui brunissent résultent de la sève qui n’arrive plus à rejoindre les bouts de la plante, d’où les feuilles brunes.

Un sac de 6L coute environ 7,50€ et vous servira pour de nombreux pots.

Acheter sur Amazon.fr

Dans ce même contexte, il est aussi important d’assurer que les feuilles de l’avocatier sont bien fortes. Un feuillage mou peut aussi être un signe d’excès d’eau. 

Une bonne exposition au soleil

En termes de soins pour les plantes tropicales, il faut aussi savoir qu’en plus d’un drainage avec des sables et cailloux, ainsi que d’une bonne hydratation, la santé de l’avocatier dépend aussi de son exposition au soleil.

En l’occurrence, il est nécessaire de mettre le pot dans un endroit bénéficiant d’une bonne luminosité optimisant sa photosynthèse. Il s’agit d’un moyen d’avoir des feuillages verts brillants exprimant une bonne santé de l’arbre. 

Un terreau  bien dosé en nutriments

Pour soigner un avocatier cultivé en pot qui a les feuilles marrons, le taux d’humidité du terreau doit être bien dosé. La rectification consiste au changement de l’exposition de la plante au soleil et à la lumière.

Effectivement, la lumière contribue à l’évaporation de l’excédent d’eau. Sinon, en fin d’hiver et au début du printemps, il est aussi recommandé de veiller à augmenter la température de la pièce  pour assécher la terre. 

Il s’agit de la bonne période pour le rempotage des plantes d’intérieur, notamment les plantes tropicales. Il s’agit d’un moyen de mettre un nouveau terreau plus absorbant, et d’ajouter aussi de l’engrais bien adapté à la plante, autant que possible de l’engrais biologique ou du compost, bénéfique au renforcement des tiges. 

Diagnostic des maladies à la source du brunissement des feuilles d’avocatier

En dehors des soins, il est tout à fait possible que des maladies soient à la source du jaunissement ou brunissement des feuilles d’avocatier. Les champignons, fréquents en période humide, s’avèrent être très nocifs au développement d’une plante tropicale comme l’avocatier, qu’il soit cultivé dans un jardin ou à l’intérieur. Pour l’éviter, il suffit de bien aérer le sol et de veiller à son bon drainage.

L’œil de paon est l’autre maladie qui rend les bouts de feuilles d’avocatier brunes. Elle se reconnaît avec des taches brunes de formes rondes. Soigner un avocatier atteint de ces nuisibles, et empêcher le développement de ce champignon nécessite de badigeonner les tiges, ainsi que les branches de bouillie bordelaise. 

Stopper le développement des feuilles brunes

Les feuilles brunies d’un avocatier sont irrécupérables, mais le reste de cette plante tropicale peut être soigné. Cela consiste à arrêter la propagation des feuilles brunes. Pour ce faire, il faut couper toutes les feuilles contaminées ou mortes. Au besoin, il faut couper les tiges de la plante, jusqu’au début de ses racines, et attendre l’avocatier repoussé, du moins, si la tige et les racines sont toujours vertes. 

Comment soigner l’avocatier en plante d’intérieur

Un avocatier est un arbre fruitier ayant une préférence pour le climat tropical. Dans la mesure du possible, il vaut mieux faire pousser un noyau d’avocat dans la pièce même où la plante est prévue être cultivée.

Cela permet de l’adapter, ne serait-ce qu’un peu aux conditions de la maison. Il faut faire germer le noyau puis une fois qu’il a des tiges vigoureuses, faire exposer les plants au soleil, dans un endroit bénéficiant d’une humidité atmosphérique. 

Un humidificateur pour maintenir l’humidité relative d’une pièce

L’arbre fruitier peut après reprendre sa place à l’intérieur, mais en hiver, il est préférable de privilégier la mise en place d’un humidificateur pour éviter que les feuilles perdent leur eau.

Cet équipement permet de limiter le brunissement des feuilles. Le cas échéant, il est aussi possible d’opter pour un plateau humidifiant pour réduire l’apparition des taches brunes sur les feuilles d’avocatier.

En plus d’être bon pour votre plante, humidifier l’air ambiant est bon pour vous.

Le prix d’un bon humidificateur tourne aux alentours de 60€.

Acheter sur Amazon.fr

Un soin spécifique en hiver et en automne

Une vaporisation avec de l’eau sur les feuilles ne peut pas se substituer à l’eau de pluie. En effet, cela peut empêcher la plante d’absorber l’air et donc de respirer. La meilleure option pour pallier cet assèchement consiste à une culture de l’avocatier à l’étouffée. Cette technique est notamment recommandée en automne et en hiver. 

Cela consiste à utiliser un sac plastique transparent en guise d’emballage de la plante. N’oubliez pas de laisser une petite ouverture pour faire sortir la condensation. Sinon, la culture en serre avec une atmosphère humide peut aussi contribuer à maintenir l’avocatier en bonne santé pendant ces saisons. Cela aide l’avocatier à ne pas perdre ses feuilles. 

Un arrosage avec une bonne eau

L’eau potable n’est pas recommandée pour la culture de l’avocatier. À cause de ses traitements pour maintenir sa potabilité, elle peut contenir des substances nuisibles à la plante. Elle peut ainsi générer le brunissement des feuilles de l’avocatier en fonction des variétés. D’où la nécessité de choisir une eau douce, dotée d’une concentration en carbonate de calcium à hauteur maximale de 60 mg/l.

Sinon, il vaut mieux privilégier l’eau de pluie, l’eau distillée ou encore l’eau issue d’un déshumidificateur. Cela permettra un meilleur arrosage de l’avocatier cultivé en pleine terre ou sous pot à l’intérieur.