Le mimosa (généralement Acacia dealbata) embellit de sa floraison jaune les abords des maisons en sortie d’hiver. Son parfum remarquable et son feuillage léger participent de son charme. D’une vigueur remarquable, le mimosa peut cependant causer des dégâts s’il est planté trop près d’une façade ou de la clôture du voisin.

Voici nos conseils pour une cohabitation harmonieuse.

Le mimosa, un arbre à risques

Considéré comme une plante invasive dans la plupart des pays, le mimosa sauvage est étroitement surveillé par les autorités. Quelles sont les raisons de cette mise au ban ?

  1. Les nombreux drageons émis par l’Acacia dealbata : ces rejets peuvent se retrouver dans un rayon de 10 m autour du mimosa ! Pas étonnant qu’il colonise aisément des pans entiers de garrigues.
  2. Les fortes racines du mimosa. Car si on peut contenir la vigueur des branches, le système racinaire se développe en continu en sous-sol. Or, sa recherche éperdue de fraîcheur peut menacer les fondations d’une maison, d’une clôture ou des tuyaux souterrains.

Poursuivons l’inspection sans tabou de notre belle boule jaune en nous penchant sur son feuillage. Car malgré sa finesse, son aspect persistant peut aussi être source de nuisances. Devant une baie vitrée ou une fenêtre, un mimosa capte la lumière en laissant la pièce dans la pénombre.

Enfin, le mimosa se révèle exclusif : peu de végétaux acceptent de pousser à son pied. Cela peut donner un aspect un peu triste à un abord de maison, surtout après floraison. De même, votre voisin risque de peu apprécier de mettre une croix sur une partie de son jardin en raison de votre mimosa ou de ses drageons.

Le mimosa possède aussi bien des avantages

Nous avons parlé du mimosa et du manque de luminosité qu’il génère, mais c’est oublier la fraîcheur qu’il induit ! En effet, sa belle densité de feuillage protège efficacement la maison de la chaleur estivale.

Et surtout, le mimosa demeure un champion toutes catégories pour sa floraison. L’Acacia dealbata s’épanouit en janvier-février et propose de jolis glomérules jaune d’or, au parfum envoûtant.

Nous vous conseillons toutefois de lui substituer un autre mimosa, celui des 4 saisons (Acacia retinodes).

Certes, sa floraison est moins spectaculaire, mais il fleurit de manière continue sur une longue période. Et cerise sur le gâteau, il ne produit pas de drageons.

Une vraie bénédiction que les pépiniéristes ont bien comprise : la plupart des mimosas vendus (dont la variétéGaulois) sont greffés sur Acacia retinodes.

Comment planter un mimosa près de sa maison

Le mimosa vous charme toujours autant ? Voici donc comment planter dans les règles votre arbre près de votre maison :

La distance recommandée est de 3 mètres minimum de vos murs de maison. Ainsi, la plupart des fondations et plomberies seront épargnées.

De plus, si vous optez pour l’Acacia retinodes, vous n’aurez pas à régler le problème des rejets à foison.

Enfin, prenez le temps d’explorer les espèces qui se plaisent à proximité de votre mimosa (et non dessous).

Vous n’avez pas 3 m dans votre jardin ? Et si vous plantiez votre mimosa dans une potée ? Vous pourriez ainsi parfois déplacer votre arbre ou le rentrer si besoin en cas de coup de frais. Cette solution est également utile pour les jardins placés dans des zones plus fraîches.

Attention cependant à l’arrosage de votre pot, sa demande en eau est souvent bien plus importante. Mettez à profit la proximité de la maison pour installer un arrosage automatique.

FAQ - Plantation et achat d'un Mimosa

À quelle distance d'une maison planter un mimosa ?

Il est recommandé de planter un mimosa au moins à 3m d'un mur d'une maison.

Est-ce que le mimosa fait de rejets ?

Le mimosa Acacia Dealbata produit énormément de rejets, en revanche la variété Acacia Retinodes n'en produit que très peu. Il est donc conseillé de se tourner vers un mimosa greffé sur cette variété.