Considéré comme un produit raffiné et particulièrement luxueux en France, l’avocat est un fruit à consommer sans aucune modération. Tout simplement parce qu’ils regorgent de vertus incroyables pour la santé aussi bien physique que mentale. Comme tous les amateurs d’avocats, vous aussi vous souhaitez faire pousser un noyau d’avocat ?

À la fois écologique, économique et super ludique, la culture d’un avocatier en Normandie, c’est aussi un début pour se lancer dans le jardinage bio. Découvrez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir pour bien planter et entretenir un avocatier dans le nord de France.

Avocatier en Normandie
Normandie

L’avocatier en quelques mots

Originaire d’Amérique centrale et du Mexique l’avocatier est un arbre tropical d’une hauteur de 15 à 20 m particulièrement célèbres pour sa splendide floraison et son fruit que l’on consomme depuis des millénaires : l’avocat. 

En effet, durant la saison estivale, l’avocatier fleurit pour donner naissance à de petites fleurs jaunes étoilées. Ces dernières se transforment ensuite en fruit en forme de poire à la peau verte et rugueuse. Les fameux avocats. C’est d’ailleurs, de cette forme piriforme que vient le nom avocat. De fait, le nom de l’avocat provient du mot nahuatl (langue indigène mexicaine) ahuacatl que l’on peut traduire en français comme testicule. 

Réputé pour être excellent pour la santé grâce à sa haute teneur en lipides et en vitamines, ce fruit d’environ 7 à 20 cm se mange en salade et dans des préparations frais et cru comme les frais et cru comme le guacamole ou encore les sushis.

En ce qui concerne l’avocatier, cet arbre fruitier de la famille des Lauracées présente de grandes feuilles lancéolées d’un beau vert franc. Par ailleurs, bien qu’il soit d’origine mexicaine, l’avocatier se cultive également ailleurs. D’ailleurs, il faut savoir que cet arbre fruitier est arrivé en Europe vers le XVIIe siècle. Il se cultive notamment en pleine terre dans les régions aux hivers doux. Il est toutefois important de savoir que l’avocatier ne supporte pas le gel et le froid glacial.

Culture de l’avocatier en Normandie : est-ce possible ? 

L’avocatier est arbre tropical qui nécessite un milieu humide à pluviométrie modérée avec des besoins en eau comprise entre 1000 et 1200 mm. Du côté de la température, l’arbre fruitier a besoin d’une température moyenne d’environ 15 à 25 degrés. 

Néanmoins, si ses exigences peuvent sembler difficiles à combler, l’avocatier se retrouve dans plusieurs régions hexagonales. De fait, malgré les idées reçues, l’avocatier s’adapte aisément aux climats subtropicaux. Comme la Normandie bénéficie d’un climat tempéré tout au long de l’année, faire pousser un avocatier en Normandie est donc tout à fait possible. À condition toutefois de suivre quelques précautions préalables.

Les différentes espèces et variétés d’avocatiers à planter en extérieures en Normandie

Si la culture de l’avocat n’est généralement possible qu’en intérieur dans les régions nord de France, puisque l’arbre fruitier déteste le gel, il existe néanmoins une large variété d’avocatiers adaptés aux régions à climat tempéré de la Bretagne, on retrouve notamment : 

Comment faire pousser un avocatier en Normandie ? 

Quelle que soit la variété, l’avocat est un fruit très facile à faire germer. Et cela, que ce soit en intérieur ou en extérieur. La culture de l’avocatier en Normandie reste ainsi un vrai plaisir, même pour les amateurs. Mais encore faut-il s’y prendre correctement bien évidemment. 

Tout d’abord, pour une bonne culture, il faudra choisir un ou plusieurs noyaux d’avocats bio, de bonne taille et en bon état (non écorchés par un couteau lors de son ouverture). Ensuite, il faudra nettoyer minutieusement les noyaux à l’eau clairs et retirer soigneusement la chair restante. Attention à ne pas les abîmer. Une fois fait, il faudra tremper pendant environ 30 minutes les noyaux dans de l’eau chaude à une température comprise entre 35 et 40°C. Puis, les faire sécher au soleil ou dans un endroit sec et bien aéré pendant plusieurs heures. 

Enfin, lorsque les noyaux ont bien été sélectionnés, nettoyés et séchés, vous pourrez les planter dans un pot ou en pleine terre. 

Pour la culture en pot, vous devez veiller à choisir un pot préalablement percé pour garantir une bonne évacuation de l’eau. Ensuite, déposez au fond du pot une bonne couche de billes d’argiles. Cela permettra de garantir un meilleur drainage. Enfin, il suffit d’installer le noyau et de remplir le pot avec du terreau horticole riche en substrat. N’oubliez pas d’arroser copieusement votre plante.

Pour la culture en pleine terre, il faudra : 

Bon à savoir

L’avocatier en Normandie a besoin de beaucoup de lumière. Ainsi, il doit être installé à un emplacement au soleil ou mi-ombre. Veillez également à le protéger des vents. Il faudra également maintenir la température autour de 18-20 °C et veiller à ce qu’elle ne descende pas au-deçà de 4 °C.

Par ailleurs, en pot comme en pleine terre, l’avocatier doit être planté en Normandie dans un sol léger, bien drainant, de neutre à acide. Par contre, il ne supporte pas les sols calcaires. Aussi, comme les racines de l’avocatier se développent extrêmement vite, il nécessite un espace plutôt important afin de ne pas entraver son développement.

En outre, comme l’avocatier aime particulièrement la chaleur, la culture idéale sera au retour des beaux jours, durant le printemps. En pot ou en pleine terre, cette période permettra de maximiser les chances de votre arbre fruitier de bien se développer et surtout de se fortifier avant l’arrivée du froid.

Entretien d’un avocatier dans le nord de la France 

Comme pour n’importe quel arbre fruitier, l’entretien de l’avocatier en Normandie passe par l’arrosage, les apports d’engrais, la protection hivernale, le taillage et la protection contre les nuisibles

L’arrosage 

À l’instar de toutes les plantes d’origine tropicale, l’avocatier a besoin d’être arrosé régulièrement, mais sans excès non plus. Dans les détails, il faudra veiller à ce que son substrat soit toujours légèrement humide surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. 

Pour cultiver un avocatier en pot en Normandie, la vaporisation des feuilles avec de l’eau non calcaire comme l’eau de pluie par exemple sera excellente pour éviter le séchage des feuilles. Cela permet également de rendre ces dernières bien plus belles, plus vertes et plus brillantes. Il est également conseillé de poser le pot sur une soucoupe remplie de graviers ou de billes d’argile partiellement inondés. 

Pour l’hiver, les besoins en eau sont moins importants. Ainsi, vous pouvez durant cette période réduire les fréquences d’arrosage.

Les apports d’engrais 

Entre avril et septembre, il est fortement conseillé de faire des apports d’engrais pour plantes vertes, de préférence bio à votre avocatier planté en Normandie. Cela permettra d’avoir de beaux feuillages bien verts et brillants. 

La protection hivernale

En hiver, l’avocatier en Normandie est particulièrement vulnérable. Et plus particulièrement les premières années. Pour l’aider à bien se développer, s’enraciner, gagner en résistance et faire face au froid hivernal, il faudra ainsi le protéger correctement. Pour cela, pensez à pailler le pied de votre avocatier et à installer un voile d’hivernage autour de son feuillage. Il est également conseillé de rempoter votre avocatier tous les 2-3 ans afin de lui apporter les oligo-éléments dont il a besoin.

La taille 

De manière générale, aucune taille n’est nécessaire les premières années. Une taille d’entretien du bois mort et des gourmands au printemps suffit largement. D’autant plus que l’avocatier en Normandie est une plante qui pousse en hauteur. 

Pour les avocats en pot, il faudra simplement éliminer les feuilles sèches et jaunies. Par contre, pensez à pincer l’avocatier au printemps, en coupant la partie haute de la tige avec les doigts afin de stopper sa croissance verticale et favoriser sa ramification. Cela permettra également de lui donner du volume.

La protection contre les nuisibles

Les araignées rouges et les cochenilles font partie des principaux bioagresseurs de l’avocatier en Normandie. Pour favoriser le bien-être et le bon développement de votre arbre fruitier, il faudra ainsi bien le protéger. Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser des produits écologiques, non toxiques, biologiques et biodégradables. Tels que le savon noir.