Grande source de nutriments, l’avocatier est très apprécié par de nombreuses personnes. Et pourtant, si vous avez des animaux de compagnie, sachez que l’avocatier est un des fruits les plus toxiques pour eux, notamment pour votre chien ou votre chat. S’il n’est pas toxique pour l’homme, il l’est pour les animaux.

Les intoxications peuvent causer la mort. Le risque toxique étant élevé et nocif, éviter tout risque d’ingestion. Éviter surtout de penser qu’il devient toxique uniquement en tant que fruit, lorsque l’animal le consomme. Les avocatiers peuvent être mortels à un degré d’intoxication élevé, peu importe le type d’intoxication. 

Avocatier est toxique pour un chat
Chat en plein nature

D’où provient l’avocatier ? 

L’avocatier hautement toxique pour chat est en fait un arbre fruitier d’origine mésoaméricaine, entre le Mexique et le Guatemala. Cette plante dangereuse et nocive pour chat peut se présenter sous trois variétés : les avocatiers de Mexique, de Guatemala et les avocatiers antillais.

La plante ne supporte pas des températures inférieures à 4°C, car elle déteste le gel. Ce qui fait qu’en dehors des régions chaudes, les avocatiers sont cultivés en tant que plantes d’intérieur. Lorsqu’il se place dans son milieu naturel, la plante peut atteindre jusqu’à dix mètres. Elle s’identifie très facilement grâce à son tronc dont les écorces sont grisâtres. La culture de l’avocatier s’est très rapidement répandue dans d’autres pays.

Il a notamment été importé en Europe par les Espagnols au XVIIe siècle. Il faudra attendre 300 ans avant que l’avocatier trouve sa place dans la gastronomie française. Aujourd’hui, les avocats commercialisés existent en une multitude de variétés. Parmi les plus communs, l’on cite notamment la Fuerte et la Hass. 

Est-ce que les feuilles de l’avocatier sont toxiques pour les chats ? 

Malgré sa chair douce et sa saveur onctueuse, il faut savoir que l’avocat est un poison pour les chiens et les chats qui l’ont mangé et pourrait être toxique. La grande toxicité est avérée. Alors que les fruits sont comestibles pour l’homme, tel n’est pas le cas chez les animaux avec qui ils peuvent devenir toxiques.

Cette toxicité concerne l’intégralité de l’avocatier. Qu’il s’agisse de ses feuilles, de ses graines ou de ses fruits, ce sont tous des produits toxiques pouvant empoisonner et provoquer donc une intoxication grave. Mais ces intoxications ne touchent pas uniquement les chiens et chats. Elles touchent également les oiseaux, les poissons, les chevaux et lapins. 

Propriétés toxiques : pourquoi l’avocatier est-il toxique pour le chat ?

L’avocatier peut être toxique pour les chats en raison de la présence de la personne, un acide gras dérivé. L’effet toxique ou l’aspect toxicologique de ce composé a été découvert en 1995 lors de travaux menés. Actuellement, le mécanisme d’action du produit chimique est encore inconnu.

Ce que l’on sait c’est notamment que la Persane provoque la nécrose et l’épithélium des glandes mammaires et du myocarde. Cela entraîne les symptômes cliniques qui seront listés plus bas. Dans tous les cas, une ingestion en grande quantité par nos animaux est mortelle, quelle que soit la partie de la plante ou du fruit. À l’heure actuelle toutefois, il n’existe pas de doses toxiques établies. 

Ingérer l’avocat : les circonstances de l’intoxication alimentaire

L’avocat a une forte toxicité pour le chat. L’intoxication aiguë à l’avocatier résulte du mâchonnement ou de l’ingestion des feuilles de l’avocatier, de son noyau ou du fruit. Il s’agit donc d’ingestion par voie orale et non par inhalation. Le mâchonnement et l’effet toxique par ingestion ne sont pas mortels uniquement pour le chat ou pour chien.

Il faut savoir notamment qu’il suffit pour une feuille d’avocatier de tomber dans le bocal contenant des poissons pour provoquer la mort de ces derniers. Les cas d’intoxication résultent souvent d’une ingestion par un propriétaire mal informé ou d’une ingestion accidentelle. Le danger et les risques toxiques sont tels qu’aujourd’hui, il n’a été trouvé aucun antidote ni antipoison à ces plantes toxiques pour animaux.

Ainsi, les traitements qu’administre le vétérinaire se basent sur les symptômes de toxicité de l’aliment. Les vétérinaires s’en remettront aux substances qu’ils vont retrouver dans le vomissement de l’animal. 

Les symptômes d’une intoxication à l’avocat chez le chat 

Les principaux effets toxiques et indésirables de l’empoisonnement observés sont les troubles digestifs et des douleurs abdominales. Ils peuvent entraîner des nausées, des vomissements, des diarrhées ainsi qu’une perte d’appétit.

Après la conséquence digestive, les effets néfastes et sévères concernent par la suite les troubles respiratoires et cardio-vasculaires. En cas d’ingestion du produit toxique, l’animal a de fortes chances d’expérimenter des toux, de la dyspnée, de la tachycardie et de la tachypnée. À part le problème respiratoire, un autre signe de toxicité à citer est la faiblesse musculaire.

Sans oublier la léthargie et l’œdème mammaire. L’effet irritant des substances chimiques est insupportable pour l’animal. Dans les cas les plus graves d’intoxication, la mort par empoisonnement en raison de la substance toxique peut survenir par arrêt cardio-respiratoire. 

Quelles dispositions prendre en cas d’ingestion ? 

Si votre chat a avalé des substances toxiques et nocives de la plante toxique ou vient d’être empoisonné, amenez-le au plus vite chez le vétérinaire. Et ce, peu importe la gravité de l’intoxication, et bien qu’en petite quantité.

Il faut agir avant qu’apparaissent les symptômes digestifs tels que la diarrhée, mais surtout les troubles des voies respiratoires, le risque de toxicité étant élevé même à petites quantités. L’absorption de ce produit mortel engagera le pronostic vital des animales en cas de graves intoxications, lorsque ces derniers apparaissent. 

Les traitements éliminatoires pour diminuer la toxicité sont les suivants. Veillez avant tout à retirer de la gueule du chat le noyau ou les feuilles qu’il a ingérés. Si la substance a été ingérée très récemment, c’est-à-dire, moins de 30 minutes, faire vomir votre chat pour évacuer la toxine.

Prenez toutefois toutes les précautions de rigueur. Faites administrer du charbon activé en prenant également les précautions nécessaires pour éviter les fausses routes. Il peut également être nécessaire de placer l’animal sous fluidothérapie.

Les traitements symptomatiques de la contamination et de ses effets indésirables consistent quant à eux à administrer des anti-vomitifs. Et cela notamment lorsque les cas de vomissement persistent au-delà de leur utilité thérapeutique. Continuez en administrant un pansement digestif ainsi qu’un diurétique en présence d’œdème pulmonaire.

La peau de l’avocat est-elle toxique pour un chat ? 

Comme il a été avancé auparavant, si vous avez acheté un avocatier pour le placer en intérieur, alors faite attention car toutes ses parties sont des matières toxiques pour le chat et peuvent présenter un danger. Que ce soit les feuilles, la graine, le fruit, le noyau ou la peau, les ingestions sont dangereux et peuvent être toxiques et mortelles.

L’irritation va apparaître dans les premiers jusqu’à la 24e heure suivant l’ingestion. Chez les chats, les plus grands poisons sont les variétés Guatemala et Nabal. Encore une fois, aucune dose toxique n’a été identifiée. En bref, éviter l’ingestion de l’avocatier par les animaux et tout risque d’empoisonnement.

Et ce, peu importe la voie d’exposition bien qu’il ne soit toxique, par inhalation. Le danger d’intoxication / les risques d’intoxication est élevé en cas de méconnaissance, et pourtant ces intoxications sont nocives.