L’avocatier étant originaire du Centre-Sud du Mexique, il évolue dans un environnement naturel chaud, ce qui lui est nécessaire pour se développer. L’avocatier est un arbre tropical peu rustique qui se révèle particulièrement sensible aux variations de température trop soudaines. En général, un avocatier se plaît dans un environnement tropical et il est rarement capable de supporter un climat froid de longue durée. C’est pour cette raison que l’entretien de l’avocatier en hiver doit être effectué avec soin. Sa plantation en France se fait le plus souvent en intérieur, où il peut atteindre une hauteur de 2 à 3 m après quelques années et un rempotage.

Voici un guide pour assurer l’entretien de son avocatier en hiver.

Entretien de l'avocatier en hiver
Avocatier qui a froid

Comment entretenir un avocatier en pot l’hiver ? 

Planter votre avocatier en pot l’hiver est le moyen le plus simple d’en prendre soin. Cela vous permet de le déplacer pour une exposition optimale à des températures plus chaudes. Cultiver en pot et introduire votre avocatier à l’intérieur lui donnera de meilleures chances de survie et une fructification digne de ce nom. De plus, c’est un petit arbre très décoratif. Cependant, une attention particulière doit être apportée à l’entretien de l’avocatier en pot en hiver.

Tout d’abord, employez un sac de culture de la même taille que celle de l’enracinement. Les sacs de culture sont une meilleure option que les pots traditionnels dans la mesure où ils permettent à l’oxygène de parvenir aux racines.

Soutenir et nourrir l’avocatier en hiver à l’intérieur est une partie importante de leur entretien. Servez-vous d’un piquet pour que la tige principale des plantes reste forte et droite pendant sa croissance. De même, lorsque l’arbre devient trop grand pour son pot, transférez-le. Retirez les éventuelles ramifications du porte-greffe et taillez-les.

L’avocatier requiert une importante quantité de lumière et, de préférence, de chaleur. Par conséquent, évitez de le positionner près d’un courant d’air. Vous devez faire pousser votre arbre là où il absorbe le maximum de lumière solaire c’est-à-dire sur un grand rebord de fenêtre.

Vous devez arroser régulièrement, mais pas excessivement, ce qui signifie qu’il ne faut pas le submerger complètement. Il supporte mal d’être trop sec, mais aussi d’être détrempé. Lorsque ses feuilles jaunissent, cela indique qu’il reçoit trop d’eau.

Il vous faudra choisir des nutriments et surveiller de près le pH de votre arbre, ainsi que veiller à ce qu’il soit taillé convenablement. Vous pouvez tailler un peu l’arbuste à chaque fois qu’elle pousse d’environ 15 cm si vous voulez qu’elle soit de plus en plus fournie.

Est-ce que mon avocatier peut rester sur le balcon l’hiver ? 

L’avocatier est une plante originaire du Moyen-Orient, où il pousse dans des climats chauds et secs avec peu de gel. Vous ne devez pas laisser votre avocatier dehors l’hiver, car en dessous de – 1 °C, cet arbre gèle. Par conséquent, en absence de protection, il ne résiste pas à l’hiver à l’extérieur. 

Il faut donc installer l’avocatier à l’intérieur, dans un lieu lumineux. N’oubliez pas que dans un climat sec, les acariens s’attaquent aux feuillages. Ne laissez pas les feuilles sécher en vaporisant de l’eau non calcaire sur et sous le feuillage plusieurs fois par semaine, comme pour les autres plantes d’intérieur. Les acariens ne peuvent pas se reproduire en présence d’humidité. Il est possible de pincer l’extrémité des branches afin de les renforcer.

Quelles techniques pour protéger un avocatier dehors l’hiver ? 

En règle générale, l’avocatier ne résiste pas au gel. Certaines variétés d’avocatiers, par contre, peuvent supporter de brefs épisodes de froid, à savoir les Mexicains, les Guatémaltèques et les Antillais. Choisissez la place la plus chaude possible en plein soleil pour planter votre avocatier en hiver. Les endroits sujets aux inondations sont à éviter. Pendant l’hiver, surveillez la météo et prenez des précautions pour l’entretien de l’avocatier en hiver, lorsque les températures baissent.

Préparez-vous au gel en retirant l’herbe et les mauvaises herbes du sol autour de votre arbre et en l’irriguant la veille de la période de froid prévue. Des terres nues et humides permettront une meilleure absorption et une meilleure réflexion de la chaleur que des sols couverts d’herbes. Après avoir adopté les mesures de précaution basiques, vous disposez de plusieurs autres options pour préserver votre arbre du gel et de la congélation.

Utilisez une couverture hivernale pour protéger votre avocatier et ses feuilles. Pour protéger les jeunes arbres du froid, couvrez-les d’une couverture ou d’un tissu et enveloppez le tronc de l’arbre. Cette méthode peut ne pas fonctionner pour les grands arbres, car les arbres adultes peuvent atteindre une hauteur de plus de 30 à 40 mètres.

Il existe également des sprays chimiques destinés à empêcher le gel. Si vous choisissez cette option, assurez-vous de suivre toutes les instructions et les mises en garde figurant sur l’emballage.

Par ailleurs, un chauffage de verger est une autre excellente alternative, mais il peut être cher, et les chauffages peuvent provoquer des incendies.

En outre, vous pouvez installer des arroseurs aériens qui arroseront l’arbre planté en pleine terre régulièrement. En se transformant en glace sur l’arbre, l’eau dégage de la chaleur. Pour les arbres matures, cette stratégie fonctionne relativement bien. Cette procédure peut être coûteuse, selon le prix de l’eau dans votre région.

Combien de fois par semaine dois-je arroser l’avocatier en hiver ?

Comme pour un grand nombre de plantes, la lumière du soleil et l’eau constituent les principaux éléments à privilégier pour votre avocatier. Il ne faut cependant pas trop l’arroser au risque de le voir mourir. 

L’avocatier supporte très bien les périodes de sécheresse. Toutefois, l’arrosage de l’avocatier l’hiver est assez délicat. Vous ne devez pas arroser l’avocatier en hiver de manière excessive. Effectuez des arrosages en cas de sécheresse hivernale prolongée et tous les 10 jours lorsque les pluies sont superficielles. Utilisez un brumisateur pour humidifier régulièrement son feuillage afin de maintenir un taux d’hygrométrie décent.

Pour l’arrosage de votre avocatier en pot l’hiver, vous aurez besoin d’un brumisateur en verre ainsi que d’un terreau biologique pour légume et aromate.

Sachez que si les feuilles deviennent jaunes, il y a trop d’eau, en revanche si elles ont des bordures sombres et croustillantes, cela signifie que vous devez l’arroser. 

Conclusion 

Les avocatiers sont des arbres tropicaux qui ont besoin de chaleur et de bonne humidité de l’air. Ils affectionnent particulièrement les expositions à mi-ombre et ensoleillées dans les régions les plus chaudes. Cela ne signifie pas qu’il n’est pas possible de cultiver des plants d’avocats dans d’autres conditions. Il suffit juste que l’entretien de l’avocatier en hiver soit effectué correctement.